Communiqué de presse

Un composant usé d’un ensemble d’attelage a causé un mouvement non contrôlé, une collision et un déraillement au triage MacMillan du CN, à Toronto (Ontario), en juillet 2015

Richmond Hill (Ontario), le 26 octobre 2017 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (R15T0173) sur le mouvement non contrôlé d'une rame de 91 wagons. La rame est ensuite entrée en collision avec un train entrant et l'a fait dérailler. L'événement a eu lieu en juillet 2015 dans le triage MacMillan du Canadien National (CN) à Toronto (Ontario).

Le 29 juillet 2015, une rame de 91 wagons (comprenant en tête 24 wagons-citernes chargés de pétrole brut) s'est dételée de la locomotive de manœuvre qui la tirait sur une voie de refoulement. La rame est partie à la dérive sur le faisceau de réception et a percuté le train de marchandises entrant 422 du CN à une vitesse d'environ 13 mi/h. Les locomotives de tête du train 422 ont été refoulées d'environ 350 pieds et 10 wagons de ce train ont déraillé sur la même voie et 1 sur la voie adjacente. Un tronçon d'environ 585 pieds de voie a été endommagé. Il n'y a eu aucun rejet de produits ni aucune blessure.

Selon l'enquête, les wagons se sont séparés parce qu'un composant usé de l'ensemble d'attelage du premier wagon n'a que partiellement engagé la mâchoire d'attelage de la locomotive. Lorsque la charge maximale a été atteinte près du sommet de la voie de refoulement, le composant partiellement engagé a cédé et a libéré les 91 wagons. Le chef de train qui commandait la locomotive de manœuvre au moyen d'un système de télécommande n'a probablement pas vérifié si le verrou était bien logé dans la mâchoire d'attelage avant de sortir les wagons du faisceau de réception. Il n'y a aucun moyen de ralentir des wagons sur le faisceau de réception. De plus, comme il était autorisé à suivre l'affectation sur le faisceau de réception, le train 422 s'est retrouvé dans une position vulnérable après la séparation et le mouvement non contrôlé de la rame de wagons sur ce même faisceau.

À la suite de l'événement, le CN a remis à ses employés des lignes directrices sur la vérification du verrouillage des attelages. De son côté, Transports Canada a effectué une inspection réglementaire de suivi au triage MacMillan du CN pour vérifier la conformité aux données pour tous les événements sur les attelages violents. Il prépare aussi, en collaboration avec le Conseil national de recherches du Canada, un projet de surveillance de wagons-citernes. Ce projet devrait permettre de mieux comprendre l'environnement d'exploitation des wagons-citernes et des marchandises qu'ils transportent.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca